KELTIA

Discussions, débats et partage d'idées, d'infos et de bons plans pour découvrir la culture, la musique et l'histoire celtes. Musiques Rock & Techno, photos, images & logos et humour bienvenus.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Stonehenge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ar Falc'hon
Brezelour
Brezelour
avatar

Nombre de messages : 199
Age : 31
Oad/Reizh/Kêr (Age/Sexe/Ville) : Roazhon/ Gwengamp
Date d'inscription : 01/02/2006

MessageSujet: Stonehenge   Dim 29 Avr - 20:26

Le site de Stonehenge, qui signifie « Pierres suspendues » en anglais, se situe en Angleterre, dans le comté de Wiltshire, dans la plaine de Salisbury. (Carte) Sa construction est datée d'environs entre 3000 et 1000 BC. Le site a été classé au Patrimoine de l'UNESCO et fait l'objet de fouilles et de recherches archéologiques depuis déjà plusieurs siècles. Cette étude a pour objectif de présenter Stonehenge comme un monument complexe aussi architecturalement que symboliquement, en prenant naturellement en compte le fait que les données archéologiques et ethnologiques sur le sujet restent extrêmement lacunaires et que l'image globale actuelle provient principalement de la vision mystique qui s'est développée depuis la période moderne.

1. Le site dans son état final
Le site est composé d'une enceinte extérieure constituée d'un remblai et d'un fossé, à distance de 30m de la structure lithique. Des études ont montré que ce remblai aurait mesuré 1,5m de haut et qu'il était constitué de blocs de craie. Ce cercle est interrompu au nord-est par une brèche d'accès, appelée l'Avenue, qui part du remblai pour finir 3km plus bas où se situe la rivière Avon. Au milieu de l'Avenue se dressent les trois pierres du Sacrifice et les deux Heel Stones ou « Pierres talons ». A l'intérieur de l'espace clos, à la limite de l'enceinte, 56 puits appelés « Aubrey Holes » forme un premier cercle. Sur ce même cercle, 4 pierres, les « Station Stones » se situent face à face, formant ainsi un rectangle.
La structure centrale se compose de trois cercles :
-le premier, le Sarcen Circle, a environs 30m de diamètre et se composait de 39 pierres dressées supportant 30 lintheaux, formant ainsi un anneau.
-à l'intérieur, un second cercle est composé de « bluestones » ou pierres bleues, étaient composées de 60 pierres, dont une, plus grande, est appelé « Altar Stone » ou Pierre d'autel. Le diamètre du cercle est d'environs 22m, les pierres bleues mesurent environs 2m de hauteur pour 0,76 d'épaisseur.
-à l'intérieur de ce deuxième cercle, s'élèvent cinq trilithes, composés chacun de deux pierres dressées supportant un linteau. Leurs faces polies se situent vers l'intérieur de la structure. Les linteaux sont maintenus par un système de tenons et mortaises. Chaque trilithe est une structure indépendante. Ils forment un fer à cheval, avec une ouverture au nord-est d'environs 7m de hauteur. Ils dominent le cercle extérieur, surtout le plus haut au centre du fer à cheval.
Au centre des trilithes, un nouveau fer à cheval composé de 19 pierres bleues. La plus petite mesure 2m et plus on va vers le sud-ouest, plus elles s'agrandissent jusqu'à 2,43m de hauteur.

2. L'état du site aujourd'hui
Les 56 puits ont été comblés mais le fossé-remblai est encore apparent vu du ciel, bien qu'il ne soit plus visible en relief.
Dans l'Avenue, il ne reste qu'une seule pierre talon encore debout mais fortement érodé, l'autre a disparu. Les 3 pierres du Sacrifice ont disparu également, seule en reste une sur le site, couchée. Il ne reste que deux Station Stones sur 4.
Pour le cercle de sarsènes à linteaux, il ne reste plus que 17 pierres debout et 6 linteaux sur 60 pierres en tout. Sur les cinq trilithes, il ne reste du plus grand, qu'une pierre dressée. Pour les quatre autres, trois sont encore debout avec linteaux. Le dernier a perdu son linteau et l'une des pierres dressées est brisée. En revanche, toutes les pierres des trilithes sont encore sur le site.
Pour le cercle de pierres bleues, seules 6 sur 19 sont toujours en place.
Pour les 60 du cercle, seules 6 sont également debout. La Pierre d'autel gît aujourd'hui au sol.
L'espace entre la structure et le fossé remblai est traversé par un chemin conduisant les touristes du centre de visite au site. De plus, le site est défiguré par le passage de l'autoroute, qui rase véritablement Stonehenge.
L'association English Heritage et l'Unesco se battent aujourd'hui avec le gouvernement anglais, depuis plus de 15 ans, pour l'aboutissement d'un projet qui prévoit la suppression ou le passage sous tunnel de l'autoroute ainsi que le déplacement du centre de visite, afin de rendre son environnement originel.

3. Chronologie
La période de construction et d'occupation du site s'étendrait de 3000 à 1000 avant J.-C.. La chronologie se distingue en trois grandes périodes successives.

Stonehenge 1 : Un terrassement a d'abord été réalisé afin de creuser un fossé et le remblai. C'est durant cette première période, qu'ont été creusés les 56 « Aubrey Holes », dont certains ont révélé des ossements humains notamment, bien qu'il ne semble pas avoir été prévu à la base pour servir de tombes. Il est possible qu'une structure en bois se soit étendue sur l'espace lithique actuel avec une porte en bois, non loin de l'emplacement des Heel Stones. Cette occupation semble avoir duré pendant 500 ans jusqu'à la IIème période.

Stonehenge 2 : Le site a été complètement remodelé. Il y fut apporté au moins 80 pierres bleues d'environs 4 tonnes qui formaient un double cercle au centre du site, avec une entrée au nord-est, marquée par des pierres bleues auxquelles s'opposait peut être la Pierre d'autel. Parallèlement cette période est marquée par l'élévation des Heel Stones sur l'Avenue, datant elle aussi de cette époque menant à la rivière Avon. Cette construction est attribuée au peuple Beaker entre 2150 et 2000 BC, qui colonisèrent la région à cette époque. Des traces de trous montrent que la construction n'a jamais été terminée.

Stonehenge 3 : Cette période se subdivise elle-même en trois étapes. Elle se situe aux environs de 1700 BC, durant l'Âge du Bronze, qui là aussi amène à une reconstruction du site.
A : Le double cercle de pierres bleues est enlevé ainsi que les autres pierres. Elles sont remplacées par 80 blocs massifs de sarsènes, provenant de Marlborough Downs, qui forment les cercles et le fer à cheval de trilithes. C'est aussi la période durant laquelle sont élevées les Station Stones et les Pierres du Sacrifice. L'axe du monument est alors aligné sur celui du soleil lors du solstice d'été. Les linteaux sont également dressés et témoignent des innovations techniques de l'époque.
B : Après l'élévation des sarsènes, dans une période légèrement postérieure, des pierres bleues présentes dans Stonenhenge II, sont reprises et érigées pour former un ovale inclut lui-même dans celui des trilithes, sur l'emplacement actuel du fer à cheval de pierres bleues. Des traces de tenons sur certaines encore en place laissent penser que certaines pierres bleues auraient reçus des linteaux pour copier les trilithes. Certains archéologues pensent que les constructeurs ont voulu intégré les 60 autres pierres bleues, mais, pour des raisons inconnues, le projet fut abandonné et le cercle détruit.
C : Il s'agit de la dernière étape de construction du site, et est datable d'environs 1300 BC à l'Âge du Bronze Moyen. 19 pierres bleues ont été replacées au centre mais cette fois-ci en forme de fer à cheval. Les 60 pierres bleues restantes ont été utilisées pour constituer le deuxième cercle. La pierre bleue la plus haute, la Pierre d'autel a été placée en face du trilithe central.

3. L'astronomie et la géographie sacrée

Les archéologues Newham, Hawkins et Hoyle ont démontré que dans les différents stades de construction, il n'y avait pas de réels observatoires astronomiques et qu'il ne se servait pas à prévoir les éclipses.
Pour autant, on ne peut totalement enlever toutes idées astronomiques du site. Les bâtisseurs de Stonehenge avaient forcément des perceptions et des connaissances évidentes sur le mouvement des astres, en particulier pour le Soleil et la Lune, qui devaient leur servir à des fins religieuses et probablement politiques. Stonehenge n'étant pas le seul cercle de pierre ou « cromlech » en Grande Bretagne et en Europe, on peut donc en conclure qu'il existait cet état d'esprit dans plusieurs cultures de l'Âge du Bronze. Etant donné que le site a été construit à différentes époques par différents peuples ayant des cultures propres, leurs sensibilités étaient surement vis-à-vis du ciel et des astres. Même si bien évidemment, nous n'avons pratiquement aucun indice nous permettant de reconstituer les cérémonies à Stonehenge, on peut néanmoins penser qu'il s'agissait de cultes célébrant un contact entre les hommes et leur environnement naturel.
L'archéoastronomie a démontré que 12 phénomènes principaux sont observables depuis Stonehenge et divisés entre le coucher et le lever du soleil.
Avant toutes choses, il ne faut pas oublier que beaucoup de ces évènements ne coïncident plus exactement aujourd'hui avec l'architecture de Stonehenge. En effet, l'axe de la Terre a légèrement varié depuis le IIIème millénaire.
Durant Stonehenge I, l'entrée nord-est se situe dans l'axe de la Lune le plus au nord.
Durant Stonehenge II, avec l'installation des pierres talons sur l'Avenue, elle aussi, nouvellement construites, on pouvait observer au nord-est, entre les pierres talons, l'axe le plus au nord de la Lune, le solstice d'été et l'axe le plus au nord de la Lune. Les autres phénomènes solaires et lunaires étaient également observables. Il est également possible que les Aubrey Holes aient servis de marqueurs : en effet, un des puits dans lequel des os, du bois, des poteries et des pierres ont été retrouvés, se situe précisément sur la limite sud de la Lune.
Durant Stonehenge III, là aussi le calendrier solaire et lunaire semble avoir été le centre principal des préoccupations des constructeurs, notamment pour ce qui concerne la Pierre d'autel, placé au sud-ouest, en particulier pour les solstices. L'axe du soleil au milieu de l'été traverse les pierres talons. Il est possible qu'il existait une signification pour l'alignement de la pierre d'autel dans la direction hivernal et sur le rôle de la lumière du lever de soleil estival au nord est. D'autres théories, notamment sur deux astres, Deneb et Capella, qui étaient visibles depuis l'entrée nord est à cette période, ont été également élaborés mais restent trop imprécises pour être développer ici. C'est également le cas pour le passage des rayons solaires et lunaires entre les pierres du sacrifice. En revanche, il est clair qu'il y avait une volonté des constructeurs de créer des effets de lumière, notamment lors du lever de soleil en été. En effet, les rayons passaient entre les pierres talons, puis les pierres du sacrifice, les pierres de sarsènes du premier cercle et enfin celles du cercle de pierres bleues, pour arriver aux deux fers à cheval. L'effet devait donc être très spectaculaire pour les hommes de l'Âge du Bronze. L'Avenue et les cercles devenaient alors un véritable « corridor solaire ». Pour autant, ce phénomène n'était visible dans sa totalité qu'au milieu de la structure, il faut donc penser que seuls quelques privilégiés pouvaient assister à un tel spectacle, ce qui devait rendre encore plus mystérieux l'édifice et les phénomènes qui s'y produisaient pour ceux qui restaient en dehors. Même si nos connaissances sur les cérémonies et l'utilisation du site, comme nous l'avons déjà dit, sont quasiment inexistantes, nous pouvons dire que Stonehenge a été le centre de nombreuses cérémonies, utilisant différents symbolismes basés sur des observations de phénomènes astronomiques en créant en même temps, des phénomènes d'inclusion et d'exclusion des spectateurs.
Enfin, même si Stonehenge de par ses dimensions parait unique, il n'en est rien en réalité. En effet, Stonehenge peut être rapproché d'autres monuments présents en Grande Bretagne et en Armorique, dénommés « circles henges » ou « cromlech ». Ceux-ci contiennent eux aussi un cercle, un rectangle et deux fers à cheval, ainsi qu'une orientation solaire, ce qui a conduit l'archéologue français Pontois, à parler de « loi mégalithique ». Le plan de Stonehenge aurait ainsi été influencé par les connaissances en géométrie et en astronomie bretonnes, des recherches archéologiques témoignant de relations entre le sud de la Grande Bretagne, l'Armorique et l'Europe centrale durant l'Age du Bronze. De plus, plusieurs autres « circles henges » sont présents dans la région de Stonehenge comme Avebury et Woodhenge, dont la construction et l'utilisation s'étendraient du Néolithique à l'Âge du Bronze Tardif, avec là aussi une utilisation de l'astronomie, centrée principalement sur la Lune, le Soleil et les points cardinaux.

Voilà une étude, enfin la moitié, de celle que j'ai présenté cette année en cours de protohistoire en Licence 3 d'Archéologie à l'université Paris X Nanterre, étude qui a été reconnue viable par mon professeur, et tirée de la lecture d'ouvrages reconnus comme référents par la communauté scientifique. L'autre moitié, à savoir l'étude de la vision du site à travers l'histoire et les hypothèses du transport des pierres ayant été réalisé par mon collègue, l'étude n'est pas complète, mais convient très bien pour avoir une vision d'ensemble du monument. Si vous avez des questions, je suis là pour répondre, j'ai suffisament bosser dessus, arf, pour avoir des éléments de réponses à vos éventuelles questions! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arfalchon.skyblog.com/
KaLeT
Lug
Lug
avatar

Nombre de messages : 881
Oad/Reizh/Kêr (Age/Sexe/Ville) : 27/Paotr/Bro-C'hall kornaoueg (A l'ouest !)
Date d'inscription : 01/02/2006

MessageSujet: Re: Stonehenge   Jeu 3 Mai - 0:56

Noz vat Falc'hon ha trugarez Panneau Merci evit ar kaoz-mañ ! Very Happy

Voilà un excellent et passionnant sujet de conversation, ce site étant extraordinaire surtout vu les efforts que les hommes ont dû déployer pour la conception (géométrie, astronomie avec données liées aux cycles solaire et lunaire...) et la réalisation (inventer et fiabiliser des techniques pour le transport et l'érection de ces immenses pierres taillées...) de ce magnifique ouvrage à l'époque !

Qd on sait en plus qu'il a été érigé avant les pyramides d'Egypte ça permet de comprendre que les européens de l'époque étaient loin, très loin, d'être des barbares comme certains semblent encore vouloir le croire et le faire croire aujourd'hui...

Et même si l'on sait que ce ne sont pas les celtes qui ont bâti ces impressionnantes oeuvres mégalithiques, le fait de savoir que c'est si ancien et ancré si loin dans l'histoire de l'Europe et que les celtes ont été la seule entité civilisée à respecter ces ouvrages et à les adapter à leurs coutumes et croyances au lieu de les démonter et de s'en servir comme des carrières à ciel ouvert comme plus tard les romains par exemple, eh bien ça renforce finalement encore plus l'intérêt pour ces créations mégalithiques majestueuses hors du temps et quasi éternelles (du moins à l'échelle de notre planète... Wink) !

Bien, il ne manque plus qu'un max de photos de cette fantastique construction préhistorique mtnt ! Laughing Wink

Si j'en trouve le temps et la motivation... j'essaierais d'en poster qq unes de sympa ou de poétiques ! Wink Smile

@+ les Keltianautes, noz vat ha kenavo

_________________
* Keltia digabestr atav ha da viken! Kentoc'h mervel eged em saotrañ!
* Ceilteach go brách! Tiocfaidh Ár Lá! Aon là "Keltia" beidh si saor agus an la sin beidh me anm!
* Sans Maîtrise, la Puissance n'est rien !
* http://karaez-kalet.miniville.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karaez-kalet.miniville.fr
 
Stonehenge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KELTIA :: Voyages celtiques initiatiques, destinations exotiques ou virées plus classiques ! :: Keltia : photos, cartes, symboles, Histoire(s), mythes et légendes-
Sauter vers: